Les cafés Gourmands du Lycéum de Paris

Les cafés Gourmands - Lyceum Paris: On ne peut pas faire plus Lyceum que les cafés gourmands du Lyceum club de Paris !

Une vingtaine de lycéennes se retrouvent autour d'un café vraiment gourmand, chez l’une d’entre nous pour débattre d'un sujet souvent préparé par une lycéenne.

C'est ainsi que le jeudi 2 mai, un groupe de lycéennes se sont retrouvées pour écouter Dominique Ciavatti, membre du club, parler sur "les femmes en temps de guerre et de paix".

Structurée autour de 3 temps, les femmes guerrières, les différents rôles tenus par les femmes en temps de guerre et les femmes œuvrant pour la paix, la conférence courte mais documentée et illustrée a ouvert un échange intéressant sur des figures féminines connues et inconnues.

Pour mémoire, les récents autres thèmes des cafés gourmands lycéens ont permis de débattre sur "les voix féminines du jazz", "le renouveau des EPADs" ou encore la danse au XXème siècle, du classique au contemporain ou « Chateaubriand : l'enchanteur au carrefour des deux mondes » 


Conférence : "La France, une diplomatie déboussolée" par Jean de Gliniasty

Le 16 mai ,pour la première fois Le Lyceum de Paris et les VMF de l’Yonne ont organisé un évènement en commun à l’Hôtel Kergorlay-Langsdorff : une conférence de Jean de Gliniasty, ancien Ambassadeur dont le dernier poste fut la Russie , aujourd’hui Directeur de recherche et enseignant à l’IRIS. Jean de Gliniasty a également été au ministère des Affaires étrangères où il a occupé de nombreux postes.

La conférence portait un titre sévère , déroutant, accablant :

« La France , une diplomatie déboussolée » (Titre de son dernier livre)

Ce fut un tour du monde des nouvelles alliances anti-occidentales , qui se confirment et s’accentuent depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

« Sur le fond personne ne peut plus jouer seul un rôle mondial, il faut des coalitions et de la bonne diplomatie , même pour les Etats-Unis… »

Cette conférence remarquable nous a beaucoup appris, et surtout nous a donné de la matière pour réfléchir.

L’assistance était de qualité ; 76 personnes représentant à part égale le LCIP et les VMF de l’Yonne .

Sabine Bouillon et Isabelle du Chayla , respectivement Vice-présidente et Présidente, du LCIP et des VMF de l’Yonne ont eu un temps pour présenter les enjeux de leur association.

Sous les ors de l’Hôtel Kergorlay-Langsdorff, les échanges et les contacts très chaleureux se sont multipliés entre les membres des deux associations, la magie a opéré il a été difficile d’en partir .

Cette conférence a remporté un vif succès et suscité beaucoup de félicitations! C’est très encourageant!







Exposition BRANCUSI

Une visite de l'exposition Brancusi au centre Georges Pompidou a été organisée le 4 avril pour le LCIP, guidée par la conférencière Catherine Coudert.

Cette rétrospective exceptionnelle emmène à la découverte de l'univers poétique du sculpteur d'origine roumaine, Constantin Brancusi, autour de plus de cent vingt sculptures et quatre cents œuvres.

Sculptures, photographies, dessins et films... la rétrospective « Brancusi » offre l’opportunité de découvrir toutes les dimensions de la création de cet immense artiste considéré comme l’inventeur de la sculpture moderne. À la fois lieu de vie, de création et de contemplation, l’atelier de l’artiste, joyau de la collection du Musée national d’art moderne depuis son legs en 1957, forme la matrice de ce projet. Un ensemble exceptionnel de sculptures, jouant sur le dialogue entre les plâtres de l’Atelier Brancusi et les originaux en pierre ou bronze, prêtés par de nombreuses collections privées et muséales (Tate Modern, MoMA, Guggenheim, Philadelphia Museum of Art, The Art Institute of Chicago, Dallas Museum of Art, Musée national d’art de Roumanie, Musée d’art de Craiova…) sont exceptionnellement réunis. La dernière exposition rétrospective Brancusi en France, et la seule, remonte à 1995 (sous le commissariat de Margit Rowell au Centre Pompidou).

Cette visite a été une occasion unique de découvrir sous un jour nouveau cet immense artiste du 20e siècle.


Ma vie d’ambassadeur et les bouleversements de la Chine

L'agenda mail3- Janvier-Avril 2024 [Enregistré automatiquement] [Enregistré automatiquement].pdf

Ce 26 mars, les lycéennes ont assisté à une conférence donnée par la 1ere femme ambassadrice de Chine. Sylvie Bermann est diplômée de l'université Paris-Sorbonne, de l’IEP de Paris et de l'INALCO en Chinois. Elle a été ambassadeur de France en Chine de 2011 à 2014, puis au Royaume-Uni de 2014 à 2017, et enfin en Russie de 2017 à 2019. Elle est à chaque fois la première femme à occuper ces fonctions. Depuis 2019, elle est Présidente du conseil d'administration de l’IHEDN, et, depuis 2020, consultante pour la chaîne LCI. Elle a publié trois ouvrages : "La Chine en eaux profondes" (2017), "Goodbye Britannia" (2021), " Madame l'Ambassadeur: De Pékin à Moscou, une vie de diplomate" (2022). Lors de cette conférence exceptionnelle, Sylvie Bermann nous a présenté de manière très vivante et structurée son vécu et ses impressions durant sa vie de diplomate dans ces trois pays membres permanents du Conseil de Sécurité des Nations Unies. Sa vision des récentes orientations de la politique étrangère de la Chine dans le contexte troublé actuel ont été une source d'information et de discussions uniques. Centrée sur la Chine, les difficultés internes rencontrées après une croissance étonnante (chômage, fuite des capitaux étranger, faillite de grands groupes immobiliers, vieillissement de la population...), et la politique étrangère d'une puissance indépendante qui rayonne sur nombre de continents.

La conférence au cercle interallié était suivie d'un moment convivial, et les échanges se sont poursuivis sur le contexte géopolitique actuel.


Venise, la ville et la Biennale

Mardi 19 mars, second dîner-conférence liée à notre partenariat avec l’université de Paris-Nanterre, dans le restaurant de l’hôtel SaintHonoré . Margot Degoutte, maître de conférence en histoire de l’art nous a permis de découvrir les origines et l’histoire de la Biennale de Venise ainsi que ses enjeux politiques, économiques et diplomatiques. En effet, mise en place en 1895 pour redonner à la ville son prestige perdu lors des guerres Napoléoniennes. Après un 1er échec, une organisation rigoureuse, la mise à disposition des jardins, un système de pavillons nationaux a rapidement permis de donner à cet évènement une dimension internationale. Après une ouverture sur le modernisme, les années fascistes ont progressivement mis en place censure et impératifs de gloire, la Biennale a traversé ces époques difficiles et reste aujourd'hui encore un grand lieu de rencontre artistique.

Une conférence très appréciée suivie d’un bon dîner dans ce cadre agréable toujours propice aux échanges.


Visite du musée Rodin

Le 14 mars, les lycéennes du LCIP ont eu l'occasion de visiter le magnifique musée Rodin à Paris en compagnie du conférencier Guillaume Peigné.

Après des débuts difficiles, Rodin devint, autour de 1900, l’un des sculpteurs les plus glorifiés de son vivant, exposant ses œuvres de Tokyo à Buenos Aires en passant par Prague. Mais il fut surtout immensément admiré par les artistes, qui virent en lui un inventeur de formes nouvelles. En écho à l’exposition Brancusi au Centre Pompidou, qui est prévue en avril pour les lycéennes du LCIP, cette visite a insisté sur toutes les innovations que Rodin apporta à la sculpture de son temps et sur l’héritage colossal qu’il légua à l’art du XXe siècle.

Cette visite a également été l'occasion de voir ou revoir les très célèbres statues du baiser, du penseur ou encore des bourgeois de Calais.


Les arts Maoris

Le 7 mars, les lycéennes du LCIP ont visité la partie du musée du Quai Branly consacrée aux arts Maoris avec les explications de l'intervenante Elsa Spigolon.

La Nouvelle-Zélande est un pays qui possède de nombreuses richesses culturelles et la culture maori en fait partie. Cette culture est très présente dans le pays, 15% de la population néo-zélandaise est d’origine maori, beaucoup de villages et rues ont des noms maoris et beaucoup d’histoires sont inspirées de faits maoris.

Le musée du Quai Branly possède de nombreuses oeuvres d'origine maorie et c'était une visite à l'autre bout du monde!


Assemblée générale du LCIP 2024

Le Lyceum club de Paris a tenu son AG annuelle le 29 février à l'Interalliée en présence de la présidente de la Fédération Nationale, madame Coiffe, des présidentes d'honneur, mesdames Descours er Matteoli, de la past-presidente, madame Schlumberger et de la past presidente du Club d'Orléans, Madame Chupin.

Entourée de son bureau au complet,  la présidente, Pascale Anderson Mair, a couvert un ordre du jour riche :

  • Assemblée Générale Extraordinaire pour la modification  des statuts afin de pouvoir à l'avenir tenir les AG sous forme virtuelle si les circonstances l'exigeaient.  Modification des articles 9 et 12 votée à l'unanimité.

  • Assemblée Générale Ordinaire avec les rapports moraux de la présidente Pascale Anderson Mair et de la vice-présidente Sabine Bouillon en charge des relations avec la Fédération nationale et le rapport financier de la tresoriere Françoise WIart. Les rapports ont été adoptés à l'unanimité et le quittus donné. 

  • L'allocution de la présidente de la Fédération nationale, Sabine Coiffe.

A l'issue de ces réunions statutaires, un moment amical a été organisé pour fêter les 25 ans de 4 lycéennes : Monique Belegaud, Simone Kessler, Nicole Richer et Marie-José. Compliments, fleurs, insignes et cocktail pour les remercier de leur engagement et fidélité.

Veuillez trouver ci-joint les liens vers le contenu de l'Assemblée Générale Ordinaire, le discours de madame Coiffe, et l'enquête de satisfaction.

C:\Users\Frraf\OneDrive\Documents\AGO 2024-Rapport moral 3 VF260224.pdf

C:\Users\Frraf\OneDrive\Documents\AG Paris 29_2_24 S.Coiffe (1).pdf

https://d.docs.live.net/2fe406577ef4332d/Documents/Enquête%20de%20satisfaction-AG.pdf

Et les photos de nos fêtées et de leur marraine !


Soirée oenologie "accord vins et fromages"

Les participantes du cercle oenologie du LCIP ont eu le plaisir de se retrouver chez une de nos lycéennes pour une soirée sur l'alliance vins et fromages.

Fini les clichés camembert vin rouge!

Notre caviste oenologue leur a présenté six vins : quatre blancs (Chablis, Saint Peray, Santenay blanc, vin du Jura Savagnin), un rouge (vin d'Arbois) et un moelleux (Coteaux-du-Layon). Assortis à du valençay, du camembert, du munster, du comté, du morbier et de la fourme d'Ambert.

Cette soirée a été instructive, intéressante, mais aussi gourmande et TRES joyeuse !