Nous nous sommes retrouvés nombreux pour écouter une conférence passionnante donnée par Monsieur Serge Ceruti, historien, sur le conflit qui a opposé Napoléon au Pape Pie VII, de 1809 à 1914. Si la rencontre du Pape et de l’Empereur à Fontainebleau en novembre 1804 est connue (la raison en étant le couronnement de l’Empereur le 2 décembre suivant) l’emprisonnement du Pape à Fontainebleau et à Savone jusqu’en 1814 l’est beaucoup moins. Il illustre l’opposition entre autorité spirituelle et pouvoir impérial. Pie VII montre dans ce conflit une très forte personnalité, à la fois bienveillante et résistante. Pendant ces années de détention, son géôlier, le capitaine Lagorsse l’a accompagné, nous laissant des rapports conservés aux archives nationales. Une rue de Fontainebleau porte son nom. Le Pape reviendra à Rome en mai 1814, Napoléon abdiquera en avril 1814. Les états pontificaux seront rétablis, assurant l’indépendance spirituelle du Pape, et le Concordat signé en 1801 entre Bonaparte et Pie VII s’appliquera.

Un verre de l’amitié a clôt cette conférence d’un grand intérêt.

Catherine Sanson

Serge Ceruti a publié un livre aux éditions Salvator “Le Pape prisonnier de l’Empereur”, Pie VII et ses géôliers.