Une nombreuse assistance s’est réunie à la salle Simone Veil ce 17 novembre 2022 , curieuse de connaître la réponse à cette étonnante question :

“Le Masque de fer était-il Limousin ?” posée par le Professeur Lionel de Lumley .

 

Résumé par Soizick de Lumley:

L’homme au masque de fer est une des grandes énigmes de l’Histoire de France. Il est certain que sous le règne de Louis XIV un prisonnier inconnu et masqué a été emprisonné  successivement à Pignerol, à Exilles, sur l’île Sainte-Marguerite et enfin à la Bastille.

En quatre siècles, aucun historien n’a réussi à identifier avec certitude le personnage dissimulé derrière cette appellation. Qui était l’homme au masque de fer ? Pourquoi a-t-il été incarcéré ?  Le mystère reste entier. On a pris pour le garder des précautions extraordinaires. À Pignerol et jusqu’à son transfert à Exilles, il n’est pas fait mention du port d’un masque. Il semble plus probablement avoir porté un masque de velours lors des transferts notamment entre Sainte Marguerite et la Bastille, pour éviter d’être identifié. Après Louis XIV, Louvois et son fils Barbezieux, le secret de l’identité de l’homme masqué a été confié au Régent, qui l’aurait transmis à Louis XV.

Certains auteurs limousins qui ne sont jamais à la traine pour placer leur province au centre de l’ « Histoire » ont imaginé que l’homme masqué était originaire de Saint Yrieix. Leur  récit pourtant  habile ne résiste pas à l’analyse des faits (1)

 L’hypothèse la plus majoritairement admise est celle avancée par Jean-Christian Petitfils. Eustache Danger, valet d’Henriette d’Angleterre, aurait pu être mis à l’isolement absolu pour éviter la diffusion d’un lourd secret d’Etat (2).

L’hypothèse d’un fils métis, non légitimé de Louis XIV, enfermé pour des raisons dynastiques, parait suffisamment documentée pour certains. Elle justifierait l’acharnement de Saint Mars à affirmer jusqu’au bout l’importance du personnage (3)

Références :
1-VERNADEAU Pierre. Le médecin de la Reyne, ed : Denoël et Steele, Paris, 1934.
2-PETITFILS Jean-Christian, le masque de fer entre Histoire et Légende, Paris, Perrin, 2003; coll. “Tempus”, 2004, nouvelle édition ré-augmentée, 2011.
3-AROLES Serge : Archives secrètes du Vatican et archives de douze pays, ed : L’Harmattan, 2021, pp140,

Un très sympathique buffet a clôturé cette passionnante conférence et a permis à tout à chacun de prolonger ce bon moment par des échanges amicaux .