Atelier de morphopsychologie

De tout temps depuis Hippocrate, on a pensé qu’il y avait une correspondance entre les formes du visage et les tempéraments.
Mais c’est seulement au siècle dernier, que cette connaissance empirique a été étudiée comme une science nouvelle par le docteur
Louis Corman, décédé en 1995, dans son ouvrage sur la morphopsychologie « visages et caractères »

Celle-ci établit un lien entre la forme du visage et les caractères, distinguant tout d’abord, les types dilatés et les types rétractés, mais
aussi entre les différents étages du visage : le cérébral, l’affectif et l’instinctif, son ossature, son modelé, et l’influence de la tonicité ou
de l’atonie des personnes…

Tout cela aide à analyser et à comprendre les réactions des individus en fonction de l’environnement dans lequel ils évoluent.
Ce diagnostic de la personnalité donne un éclairage sur les ressources de chacun : ses points forts, ses difficultés et son potentiel parfois inexploité.

Cet exposé se termine de façon ludique par un test d’intuition, d’après des dessins de visages, du PDG, au bagarreur, en passant par l’artiste et le fonctionnaire subalterne.