Xavier Jouvin et sa Main de Fer

Les Lycéennes étaient attendues le 13 janvier dans l’ancienne manufacture des Gants Jouvin, sise 2 rue St Laurent, par un descendant direct de la famille. C’est dans ces belles et hautes caves de la Ganterie que de nombreux ouvriers ont fabriqué des milliers de douzaines de gants en chevreau.

Xavier Jouvin naquit en 1801 dans le quartier St Laurent où sont installés  surtout des artisans aux spécialités diverses telles que gantiers, tonneliers, chamoiseurs, peigneurs de chanvre. L’enfant est inscrit chez les Frères des Ecoles Chrétiennes puis en 1816 il part à Paris avec ses parents et participe à la ganterie familiale. Ce jeune homme qui aime la mécanique se lance dans plusieurs réalisations qui n’auront pas de suite. Mais de retour à Grenoble en 1830 et à la tête d’un petit atelier où il coupe des gants, il rêve d’en simlifier le système et de mieux adapter les gants à la main du client. Il dessine 32 calibres de « main de fer » et dépose son brevet en 1838.

L’exposition industrielle de Paris  lui accorde une médaille de bronze pour son invention l’année suivante.

Le musée regroupe d’imposantes presses à fendre les gants, de plus petites à fendre les pouces et les fourchettes ainsi que des mains de fer qui ont été fabriquées par les Ets Reymond. 

On peut voir le tableau de pointures qui en déclinait environ 250,  le doloire qui sert à amincir le cuir, « la petite mécanique » qui facilite les coutures en surjet, l’écarte doigt qui les vérifie et la main chaude pour repasser le gant .

 Sous le second empire, les gants de Grenoble s’exportent en Angleterre, Allemagne, Pays Bas, également en Amérique et Russie, la production augmente pour faire face à cette nouvelle demande. La bourgeoisie de l’époque rivalise avec la noblesse dans la vie mondaine et le développement de sa richesse.

 C’est une époque faste pour l’industrie grenobloise.

En 1869, les Grenoblois choisissent Henri Ding pour élever une statue en bronze en hommage à l’inventeur. On peut en voir une copie en pierre sur la place Xavier Jouvin.

C.G.13-01-2022