La mue de Carnavalet fut longue mais tel une chenille, le musée est sorti de sa chrysalide pour nous offrir une expérience unique.

La visite débute dans la « salle des enseignes » où l’on pourrait presque entendre un horloger ou un coiffeur vanter leurs services. Ces ancêtres de nos enseignes en néon sont mis en valeur pour le plus grand plaisir des yeux.

La conférencière nous emmène ensuite dans une pièce plus « classique » avec peintures, explications et maquettes. Mais la modernité n’est jamais loin et, grâce à une carte interactive, le visiteur peut suivre l’évolution de Paris selon l’époque choisie. Ici se trouve l’essence même du Musée Carnavalet, l’Histoire de Paris.

La suite de la visite se poursuit avec, ici une salle consacrée à l’époque des Guerres de Religion, là une pièce qui fait revivre la Marquise de Sévigné, illustre occupante de ces lieux, et nous voici soudain transportées dans le décor reconstitué d’un authentique salon parisien.

Le musée peut se vanter d’avoir su s’adapter à tous, petits comme grands, tout en conservant, sinon en valorisant, son incroyable collection.

Nous repartons conquises par cette transformation, frustrées de n’en avoir aperçu qu’une partie mais avec l’envie de revenir explorer d’autres époques.