9 h : Sous une “bruine” locale, Béatrice Fix et moi récupérons les 32 participant(e)s au périple dans notre belle Normandie. Un petit tour dans l’église St Pierre, puis elles admirent les belles maisons qui ont résisté aux bombardements : la maison des Quatrans, les deux vieilles maisons de la rue St Pierre, la rue Ecuyère, la place St Sauveur et nous arrivons à l’Abbaye aux Hommes ruisselant(e)s de pluie !!!

Visite guidée par une jeune et enthousiaste conférencière qui nous insuffle sa passion pour ce splendide bâtiment. La visite de l’Abbatiale n’est pas prévue car elles ont visité 2 ou 3 Abbayes sur leur route. Mais… la tentation est trop grande et le détour s’impose.

On bouscule un peu la montée dans le car pour être (à peu près !) à l’heure au Mémorial. Panier pique-nique plus consistant que je ne le craignais et visite que les suissesses avaient réclamé. La guide attire notre attention sur le fait que le mur en colimaçon, qui longe le parcours, est de plus en plus rugueux et de plus en plus sombre… Instructif et très émouvant.
Départ pour la distillerie. Ma voiture est le « poisson pilote” du car dans les routes de notre beau Pays d’Auge et, miracle : le ciel est devenu tout bleu !!

Arrivée au Domaine Louis Dupont presque à l’heure ! Explications détaillées de Jérôme Dupont, et nombreuses questions des Suisses qui semblent très intéressés par la transformation de la modeste pomme en ce nectar qu’est le calvados ! Le Domaine est en pleine activité en cette saison où l’on a ramassé les fruits et commencé à « presser”. Visite du pressoir, de la distillerie et des caves, suivie d’une dégustation, elle aussi très appréciée !

18 h 15. Nous serons à l’heure chez Nicole Eymoud qui nous ouvre gentiment sa maison. Arrivée à la nuit tombante, l’accueil est extrêmement convivial. Nicole et Philippe ont bien fait les choses : bougies, bouquets et grand espace. Nous avons prévu un cocktail-dinatoire pour recevoir nos visiteurs. L’ambiance est sympathique et très chaleureuse. Je dois dire qu’une vieille amitié nous lie, Monique Marié (past-présidente de la Fédération Suisse du Lyceum) et moi. Et bien que je n’aie fait la connaissance des présidentes de La Chaux de Fonds, Annick Kaufmann, et de Neuchâtel, Géraldine Loosli, que récemment, la sympathie et l’amitié lycéenne ont été spontanées et sont bien là ! Beaucoup de bruit, beaucoup de rires, discours (brefs mais sincères), remerciements et promesses de se revoir au plus tard en 2015.

Je n’ai qu’un regret, celui que ces deux clubs soient déjà jumelés ! La Chaux de Fonds avec Orléans et Neuchâtel avec Bordeaux …
Je les raccompagne à leur hôtel et j’ai droit à 96 bises. Eh oui ! En Suisse les baisers marchent par 3 !

A nous revoir en 2015 ! ChG.