Je suis heureuse et fière de vous présenter une nouvelle lycéenne, France Barjou ; pour certaines d’entre vous France est un visage familier puisqu’elle avait participé à quelques visites d’expositions et autre sortie de fin d’année du temps de Femmes Actives. 

 Elle a depuis ralenti son rythme professionnel et peut maintenant rejoindre notre association. 

France est une amie.

Pour vous la présenter je vais donc évoquer son évolution professionnelle, très riche, très dense. 

Ton parcours , ma chère France débute dans les années 80 , tu te lances dans l’univers de la mode et deviens responsable du showroom de Pierre Cardin … tu ne t’y attardes pas, six ans plus tard tu rejoins un bureau d’études de projets industriels au service des appels d’offres .Tu ne t’y attardes pas non plus , tu es en effet très vite rattrapée par l’histoire entrepreneuriale de ta famille :  ton père et ta mère dirigent chacun leur propre société, la famille se vit comme  « une sorte d’incubateur de culture entrepreneuriale »…tout naturellement ton parcours s’inscrit alors au sein d’une des sociétés familiales : entre le cartonnage ondulé et l’emballage métallique , ton cœur balance , tu choisis finalement la seconde et «manages«  ainsi dans les années 90 les ventes , le marketing ,les partenariats à l’international -en particulier avec la Chine – de cette société – Metpco -dont tu intègres ensuite le conseil d’administration.  . 

Bon sang ne saurait mentir, cet esprit d’entreprendre encourage et facilite les initiatives originales : ainsi quelques années plus tard – nous sommes dans les années 2000, séduite par le bambou que tu découvres en Asie, tu lances aussitôt une agence d’importation de ce matériau destiné au revêtement de sol pour des architectes de renom. Ce fut un grand succès ! 

En parallèle, autre grand succès et non des moindres une vie familiale harmonieuse auprès de ton mari et de vos trois filles.

Arrivent ensuite la cinquantaine et son lot de questionnements, le temps de la maturité  est venu : ce bagage d’expériences , cette énergie de créer , d’avancer que tu as mis au service de ta vie entrepreneuriale t’ont permis  « d’ouvrir tes ailes » , te poussant à réfléchir au sens que tu avais alors envie de donner à ton parcours professionnel ;  tu découvres et te formes alors à la thérapie Trans générationnelle et à la psycho généalogie  – là il ne s’agit plus de ta famille  et de la transmission associée mais bien de celle de tes patients – tu crées ton cabinet de thérapeute en 2017 . 

Écouter, faire grandir, accompagner l’autre, pour l’aider à lâcher ses souffrances et trouver une forme de liberté, voici ce qui devient ta passion, ton nouveau métier. 

 .

Certaines d’entre vous se demandent sans doute ce qui se cache derrière ce concept encore peu connu : la thérapie Trans générationnelle. Et pourtant ! Qui n’a pas dans son entourage plus ou moins proche des personnes qui ont tout pour être heureuses et qui, sans comprendre, se retrouvent dans une situation de grande détresse psychologique ?

La thérapie Trans générationnelle nous invite à « rechercher dans l’histoire familiale l’origine de certains de nos troubles psychologiques, de nos émotions, de nos comportements ou événements que nous vivons ». Cette approche thérapeutique tente d’expliquer nos luttes intérieures par certains événements qui ont bouleversé nos aïeux et auraient eu des répercussions sur nous. On parle de « traumatismes Trans générationnels » voire même de « fantômes familiaux ».

 C´est cette nouvelle voie que tu as choisie désormais d’explorer, ma chère France, Thérapeute : te pencher sur les blessures des uns, faire rayonner ton dynamisme pour aider à résoudre les conflits psychiques des autres, remonter le temps de l’histoire familiale de chacun par ton écoute attentive.

Pour conclure, vous l’aurez compris, France est une belle personne au sens propre comme au sens figuré. Dans sa lettre de motivation elle précise « j’ai envie de faire partie du Lyceum pour partager, créer des liens, sentir une complicité, appartenir à un groupe, transmettre à ceux qui en ont besoin mon énergie joyeuse et dynamique ». 

Chère France tu as ouvert la bonne porte, bienvenue au Lyceum au sein duquel je gage que les belles valeurs qui t’animent trouveront leur plein épanouissement ! 

Isabelle Schlumberger