Qui sont ces Bourguignons et Francs-Comtois connus bien au-delà de nos frontières ?

Conférence de Marie-Thérèse GARCIN, guide conférencière  

  

Voici quelques repères biographiques sur ces personnages que nous eûmes le plaisir de découvrir ou de redécouvrir.

Cadet ROUSSEL ou ROUSSELLE (1743, Orgelet – 1807, Auxerre)

– huissier audiencier au bailliage d’Auxerre à partir de 1780

– personnage original et maison pittoresque qui inspirèrent la célèbre chanson, devenue chanson de marche des armées révolutionnaires

Cadet ROUSSELLE est interprété par BOURVIL dans un film de 1984

– à Auxerre : sa rue et sa statue place Surugue par François BROCHET (détail ci-dessus).

Johnny HALLIDAY (né Jean Philippe CLERC, 1943, Paris – 2017, Marne-la-Coquette)

– donne son 1er concert à l’Escale, Migennes ; il n’a que 17 ans !

– une rue de Migennes porte son nom.

Louis Jacques THÉNARD, baron (1777, La Louptière, aujourd’hui La Louptière-Thénard – 1857, Paris)

– élève à l’abbaye de la Ferté, 1ère fille de Cîteaux (aujourd’hui propriété de la famille THENARD)

– élève du collège de Sens

– inventeur de l’eau oxygénée, du ciment hydrofuge, du bleu de cobalt, dit bleu Thénard, qui fit la joie des artistes impressionnistes (colorant remplaçant le bleu de lapis lazuli, très onéreux)

– Victor HUGO, son adversaire politique, donna le nom de THÉNARDIER à l’un des personnages des Misérables !

Paul THÉNARD (1819, Paris – 1884, Talmay), fils de précédent

 – chimiste et agronome

– épouse la fille d’un viticulteur de Givry

– invente le traitement contre le phylloxéra de la vigne. C’est son fils Arnoud qui importa les plants américains pour les greffer sur nos vignes

– avec l’imprimeur JOBARD, il fonde le quotidien Le Bien public dont le 1er numéro parait le 31 août 1868 (fusion de l’Impartial Bourguignon et de l’Union bourguignonne) et en suspend la publication en 1940.

– propriétaire du château de Talmay.

Charles SAURIA (1812, Poligny – 1895, Saint-Lothain)

– invente en 1831 l’allumette chimique à friction

– le président Jules GREVY (qui fut son camarade de collège à Dole) lui refusa la Légion d’honneur.

– il a sa rue à Dole, à Poligny et à Saint-Lothain.

Alexis GODILLOT (1816, Besançon – 1893, Paris)

– industriel, fournisseur de l’armée en chaussures de la guerre de Crimée jusqu’à la 2ème Guerre mondiale. Emploie jusqu’à 3000 ouvriers.

– le premier à différencier, dans la fabrication des chaussures, le pied droit du pied gauche, et invente un procédé d’imperméabilisation de la semelle à base le latex.

– VAN GOGH a peint des ’’godillots’’.

– son nom est un exemple d’antonomase : le nom propre devient un nom commun : godillot.

Pierre LAROUSSE (1817, Toucy – 1875, Paris)

– instituteur

– publie le Grand dictionnaire universel du XIXème siècle, en 15 volumes, soit 20.700 pages.

Louis VUITTON (1821, Chabouilla, aujourd’hui Lavans-sur-Valouse – 1892, Asnières)

– malletier, invente la malle plate

– crée des bagages pour l’impératrice Eugénie

– son fils Georges invente la toile monogrammée LV qui existe toujours aujourd’hui (lettres entrelacées et motifs floraux : motifs du carrelage de sa cuisine d’Asnières ou motif japonais ?).

Alfred GRÉVIN (1827 Epineuil – 1892, Saint-Maure-des-Fossés)

– études à Tonnerre

– caricaturiste dans plusieurs journaux parisiens

– fonde en 1881 avec Arthur MEYER le Musée Grévin dont il crée les costumes.

Jules JALUZOT (1834, Corvol-l’Orgueilleux – 1916, Paris)

– étudie à Clamecy puis à Auxerre

– travaille au Bon marché, à Paris

– crée en 1865 Le Printemps, premier magasin ayant l’électricité ; invente les soldes

– offrait un parapluie à ses électeurs de la Nièvre, d’où le nom de jaluzots donné par les Nivernais aux parapluies !

Eugène SPULLER (1835, Seurre – 1896, Sombernon)

– études à Dijon

– avocat à Paris

– député de Beaune, sénateur de la Côte-d’Or, ministre de l’Instruction publique, ministre des Beaux-Arts, ministre des Affaires étrangères

– ami de GAMBETTA, il l’accompagne lorsqu’il s’échappe de Paris en ballon en octobre 1870

– assiste à l’inauguration de la statue de la Liberté à New-York en 1886

– il a sa rue à Seurre, Beaune, Dijon et Paris.

Lazare CARNOT (1753, Nolay – 1823, Magdebourg), surnommé le Grand CARNOT, et l’organisateur de la victoire (contre les Autrichiens en 1793-1794)

 – mathématicien, physicien, général, député, ministre

– fondateur en 1794 de l’Ecole polytechnique, avec MONGE et PRIEUR de la CÔTE-d’OR.

Sadi CARNOT (1837, Limoges – 1894, Lyon) (Sadi : nom d’un poète persan du XIIIe siècle)

– polytechnicien, député, ministre, président de la République de 1887 à 1894

– inaugure l’Institut Pasteur en 1888 et la Tour Eiffel en 1889.

Emmanuel FRÉMIET (1824, Montrouge – 1910, Paris)

– se forme dans l’atelier de son oncle, le sculpteur François RUDE

-statuaire officiel de la IIIème République

-deux de ses œuvres : Saint-Michel terrassant le dragon (abbatiale du Mont-St-Michel), Jeanne d’ARC (statue équestre, Paris, place des Pyramides).

Armand PETITJEAN (1884, Saint-Loup-sur-Semouse – 1970 Louveciennes)

– directeur commercial du parfumeur François COTY à Rio de Janeiro à partir de 1925

– à la mort de COTY en 1934, il fonde sa propre parfumerie, Lancôme, nom dérivé de celui du château de Lancosme, dans l’Indre

– ses 5 premiers parfums : Tropiques, Tendres nuits, Kypre, Bocages, Conquête, présentés à l’Exposition universelle de Bruxelles en 1935

– ses parfums et ses produits de beauté s’imposent dans le monde entier.  Lancôme devient L’Oréal en 1964.

Suzanne BELPERRON (née Madeleine VUILLERME 1900, Saint-Claude – 1983, Paris)

– études à l’école des Beaux-Arts de Besançon

– créatrice de bijoux qui complétaient les créations des grands couturiers tels Coco CHANEL et Karl LAGERFELD (qui collectionnait ses clips et les portait en guise d’épingle à cravate !)

Marguerite MONNOT (1903, Decize – 1961, Paris)

– pianiste, donne son 1er concert à Nevers à l’âge de 3 ans 1/2

– compositrice de chansons

– compose la musique de plus de 50 chansons pour Edith PIAF (dont L’Hymne à l’amour, Milord, La goualante du pauvre Jean, Mon légionnaire)

– compose la première comédie musicale française : Irma la douce.

Alice RAHON (née PHILIPPOT 1904, Chenecey-Buillon – 1987, Mexico)

– épouse du peintre autrichien Wolfgang PAALEN

– poétesse (publie sous le nom d’Alice PAALEN)

– artiste peintre surréaliste

– une des maîtresses de PICASSO

– s’installe à Mexico où une rétrospective de ses œuvres est présentée en 1986.

Jeannette GUYOT (1919, Chalon-sur-Saône – 2016, Sevrey)

– grande résistante dès 1941 (pseudonyme Jeannette GAUTHIER)

– arrêtée et torturée pendant 3 mois à Autun en 1942, relâchée faute de preuves

– rejoint les Forces libres à Londres en 1943

– rentre en France en 1944 et travaille pour le renseignement français

– chevalier de la Légion d’honneur, Croix de guerre, décorations américaines et anglaises.

Françoise VILLAUME