Conférence de madame LOCHOT.

Au Moyen Age, les représentations sont données par des troupes itinérantes, ce sont surtout des comédies et des farces, des mystères. Les onomatopées et mots crus sont nombreux pour amuser le public. Ces spectacles sont donnés sur les places des villes traversées, à l‘aide de tréteaux.

Le prix des places est imposé par les autorités municipales.

Certains spectacles sont donnés dans les „tripots“.

Puis apparaissent les tragédies sur le modèle des tragédies grecques, et dès le XVII° siècle des salles sont créées spécialement pour cet usage.

Au XVIII° apparaissent le drame bourgeois, le vaudeville et l‘opéra comique.

Les troupes sont toujours itinérantes.

A Dijon, la rue Legouz Gerland est le premier lieu d‘implantation d‘une salle dédiée au théâtre, puis en 1810 la place de la Sainte Chapelle est choisie pour la première pierre de ce qui sera le Théâtre municipal actuel, terminé en 1828.

                                                                                                              M MAIRE