Conférence sur la Chine Par Arnauld Vandermersch

Un pays impossible à cerner, même pour les étudiants chinois.

Beaucoup de choses bougent depuis le XXème siècle : la population atteint 1 milliard 448 millions d’habitants ; l’économie est bondissante.

Trois parties :

  1. Décollage de la Chine
  2. Tensions intérieures
  3. Politique de coopération

1) Décollage

1911 : fin des dynasties, proclamation de la république

2021 : le Parti Communiste chinois fête ses 100 ans.

a) De 1949 à 1980, Mao Tse Toung met en place difficilement un communisme d’Etat, car il y a un écart entre la théorie et la pratique.

Deux périodes importantes :

  • Le grand bond en avant (1958 – 1960) : modernisation du pays
  • La révolution culturelle ((1966 – 1976), qui a provoqué une grande famine (15 à 30 millions de décès sur 600 millions d’habitants)

La politique de Mao est un échec.

b) Deng Xiaoping, secrétaire général du Parti, abandonne les théories du communisme et fait d’importantes réformes : industrie, commerce, éducation, agriculture (décollectivisation des terres, permettant profit et rentabilité).

1980 : création de la ZEE, zone économique exclusive, pour attirer les entreprises extérieures, notamment européennes. La Chine représente une main-d’œuvre colossale. Une classe moyenne se développe. Les produits « made in China » apparaissent.

Le 4 juin 1989, dans la volonté de démocratiser le pays, organisation d’élections (2800 élus).

2) Tensions intérieures

a) La population se répartit entre quelques mégalopoles de plusieurs dizaines de millions d’habitants chacune et la campagne (130 millions d’agriculteurs vivant avec moins d’1€ par jour).

3 classes sociales :

Une classe possédante, les Han (14 millions de millionnaires), vivant dans la « rivière des perles », dans le grand Est (Shangaï), dans le Nord-Est (Pékin) et 2 grandes villes du centre.

Une classe moyenne en expansion

Une classe pauvre en retrait : les agriculteurs.

b) Organisation administrative

22 régions + Taiwan + 5 régions autonomes dirigées par les Han (Tibet, Ouïghour, Ningxia, Mongolie intérieure, Guangxi). Les Ouïghours sont musulmans  et soutenus par Al Qaïda et les Talibans. On les enferme dans des centres de redressement où on les oblige à manger du porc et boire du vin.

c) Expansionnisme en mer : les Chinois bétonnent des ilots coraliens, les iles Spratley, en Mer de Chine, revendiquées aussi par Brunei, les Philippines, la Malaisie et le Vietnam.

3) Politique de coopération

Le 15 juin 2001, signature du Traité de Coopération de Shangaï : mise en œuvre de relations commerciales avec des pays d’Asie centrale pour exporter les produits chinois. En 2017, ouverture à l’Inde et au Pakistan.

En 2013, mise en place d’OBOR « One Belt, One Road » ou « nouvelles routes de la soie » : création d’infrastructures (ports, ponts, routes, chemins de fer) dans 64 pays en direction de l’Europe, de l’Asie, du Moyen-Orient et de l’Afrique. Une nouvelle route est créée en 2019 : le passage au Nord par l’Arctique, avec des arrêts en Russie pour récupérer des matières premières et écouler les produits chinois.

Conclusion

La Chine a un système communiste avec une politique économique libérale.

L’information reste verrouillée.

En passe de devenir le 1er pays du monde sur le plan économique. Elle possède beaucoup de matières premières sauf énergétiques.