Résidence favorite d’Henri IV, le château de Fontainebleau est la demeure dans laquelle Henri de Bourbon (1553-1610), roi de France et de Navarre, a le plus séjourné lorsque la cour n’était pas à Paris. Durant les dix dernières années de son règne, les très importantes campagnes de construction commandées par lui ont concouru à donner au château de Fontainebleau son envergure actuelle. Héritier des rois Valois, Henri IV a eu à coeur de respecter les grandes réalisations du règne de François I er.

À son instigation, une génération d’artistes français, mais aussi d’architectes, de peintres et de sculpteurs venus d’Europe du Nord, a créé une nouvelle Renaissance, la seconde École de Fontainebleau.

Afin de marquer le point d’orgue d’une année dédiée à la célébration du 14 mai 1610 – quatrième centenaire de la mort d’Henri IV – l’exposition Henri IV à Fontainebleau, un temps de splendeur clôturera cette commémoration nationale. Outre l’exposition, présentée dans la salle de la Belle Cheminée, pièce d’apparat précédant l’appartement royal dont le décor célébrait le règne de ce roi, un circuit thématique intégré au circuit de visite principal se prolongera à l’extérieur par la mise en valeur de constructions et d’aménagements contemporains.

Les nombreux séjours à Fontainebleau d’Henri IV ont réellement été un temps de splendeur au cours duquel le château a constitué un foyer de la création. Tous les arts sont alors mis au service de la glorification du roi de France et de Navarre, aboutissant à la mise en place d’un nouveau mode de pensée qui donnera naissance, au siècle suivant, à l’absolutisme royal.L’exposition associe peintures, sculptures, tapisseries et textiles, céramiques, objets d’art et d’orfèvrerie, dessins et gravures, pour une riche présentation de l’art et de l’art de vivre à la cour d’Henri IV. Trois principales sections permettent d’évoquer les bâtiments et les décors disparus, la vie de cour, la vie de la famille royale. À cette occasion, le « Trésor de Navarre », remarquable ensemble d’orfèvrerie et d’objets de curiosité dispersé depuis trois siècles, sera exceptionnellement réuni à proximité des lieux mêmes où il avait été exposé pour le baptême de Louis XIII.

Henri IV à Fontainebleau, un temps de splendeur permet de renouveler l’image de ce roi un peu hâtivement considéré comme débonnaire et volontiers rustique, en raison de sa vie passée au grand air du Sud Ouest : « Vert Galant », Henri IV n’en n’est pas moins un roi délicat épris de beauté.