AU MUSÉE DES BEAUX-ARTS

Pierre du Vignaud est né à Albi, il est le petit-fils de Gabriel Tapié de Ceyleran, cousin germain d’Henri de Toulouse Lautrec. Au travers d’une chronique familiale, il a choisi de nous relater les années de jeunesse d’Henri de Toulouse Lautrec de 1864 à 1883.

HENRI DE TOULOUSE LAUTREC UNE JEUNESSE DÉTERMINANTE

LES ORIGINES

Autoportrait devant un miroir — Wikipédia

Henri Marie Raymond de Toulouse Lautrec Monfa est né le 24 novembre 1864 à  Albi dans l’hôtel du Bosc.

Ses prénoms sont Henri par conviction légitimiste, Marie par conviction religieuse, Raymond par tradition des comtes de Toulouse dont il représente la 20ème   génération après Raymond V.

LA FAMILLE

Son père, Alphonse de Toulouse Lautrec, élève des Dominicains à  Sorèze et du père Lacordaire est un officier de cavalerie à la personnalité exubérante. Des photos nous le montrent déguisé  en circassien avec un faucon sur le poing,  en écossais et un dessin de son fils en samouraï. Il démissionne de l’armée et s’adonne à la chasse.

Brooklyn Museum

Sa mère Adèle Tapié de Celeyran dont nous voyons un portrait  conservé au musée d’Albi et un dessin de son fils la représentant entourée de ses beaux hortensias. 

 Ses deux grand-mères Gabrielle et Marie d’Imbert du Bosc sont sœurs. Ses parents sont cousins germains.

Son  frère Richard de Toulouse Lautrec n’a vécu que 365 jours.

C’est une famille  unie qui a noué de nombreuses alliances et se réunit entre cousins  dans des lieux de vie. Elle  s’écrit beaucoup d’où les nombreux témoignages (lettres, dessins et photos).

LES LIEUX DE VIE

Sa maison natale à Albi. L’hôtel du Bosc  prend appui sur les anciens remparts de la ville. Il a été remanié en 1864 par l’ajout d’une tour crénelée dans le goût de Viollet-le-Duc. Intéressé par la vitesse et la modernité, Henri de Toulouse Lautrec  peindra le viaduc ferroviaire du Castelvieil depuis la terrasse de la maison.

De 1864 à 1870, Alphonse de Toulouse Lautrec loue le château de Loury pour la chasse. Henri de Toulouse Lautrec y  peint des aquarelles de chasse.

Le château du Bosc, situé à 40 kilomètres au nord d’Albi.

Le château de Celeyran dans l’Aude près de Narbonne. C’est un  domaine viticole de         1 500 hectares. Henri de Toulouse Lautrec y  peint des paysages et des ouvriers agricoles. En 1881, le phylloxera décime la vigne. Le moyen de tuer l’insecte consiste à le noyer en inondant les vignes. Henri de Toulouse Lautrec écrit une bande dessinée “la submersion” qui illustre cette histoire. Il a 17 ans.

Amédée Tapié de Celeyran revend la propriété et achète le château de Rivauldes près de Salbris pour la chasse à courre.

Château de Rivaulde — Wikipédia

En 1883, Adèle de Toulouse Lautrec achète le château de Malromé près d’Arcachon où Henri de Toulouse Lautrec fait de nombreux séjours.

LA MALADIE

Les premiers symptômes sont des maux de tête et des problèmes d’implantation dentaire.

Il souffre d’une maladie génétique  qui était un mystère à son époque. La  médecine lui a donné un nom en 1962 ” la pycnodysostose”. C’est une maladie des protéines osseuses due à la consanguinité.

Il  y a très peu de cas dans le monde. Elle est considérée comme orpheline.

En 1878 et en 1879, il se fracture successivement le fémur gauche et le fémur droit. Il souffre d’une fragilité osseuse, de douleurs aux jambes et doit marcher avec une canne.

Il fait des cures à Barèges, Amélie les Bains et Nice. Immobilisé, il  lit beaucoup et dessine des séries de portraits de ses grands-mères, ses cousins et de chevaux.

Sa croissance s’arrête à 1,52m.

Très proche de  son cousin germain Gabriel Tapié de Celeyran médecin, il fréquente le milieu médical, les amphithéâtres  et  assiste à des interventions chirurgicales. 

LA FORMATION

René PRINCETEAU (1843-1914) Portrait présumé de Toulouse Lautrec Dessin au  crayon [...] | lot 21 | Peintures Bordelaises #2 chez Briscadieu Bordeaux |  Auction.fr
Portrait présumé de Toulouse Lautrec de René Princeteau

 Il suit  sa mère à Paris et étudie au lycée Fontanes aujourd’hui lycée Condorcet. Il y retrouve son cousin Louis Pascal dont il peindra  plusieurs portraits et rencontre  Maurice Joyant qui deviendra son ami, son galeriste et premier biographe.  Il couvre ses cahiers de dessins. Fragile, il étudie à domicile avec  un précepteur et grâce à sa nurse irlandaise parle couramment anglais.

En 1872, Henri de Toulouse Lautrec devient l’élève de René Princeteau, ami de son père,  peintre animalier sourd de naissance  et originaire de Libourne.  René Princeteau a peint notamment un portrait de Washington,  conservé  dans la résidence de l’ambassade des Etats Unis en France.

En 1882,  il s’inscrit au cours du portraitiste Léon Bonnat et intègre l’atelier de Fernand Cormon où il fréquente  Van Gogh.

DON FAMILIAL

Henri de Toulouse Lautrec est l’héritier d’un don familial artistique depuis au moins 3 générations. Son arrière grand-père, son oncle Charles.

Nous remercions Pierre du Vignaud d’avoir partagé avec nous ses souvenirs familiaux, photos, dessins et correspondance qui nous ont permis d’avoir une approche personnelle de Toulouse Lautrec loin des clichés et légendes.