LA COULEUR ET LE SIECLE

           ANDRE CLAUDOT

   MUSEE DES BEAUX ARTS DIJON

André Claudot naît à Dijon en 1892. Après une scolarité à l‘école Darcy puis au lycée Carnot, et à l‘école des Beaux Arts de Dijon, il est chassé de chez ses parents et part à Paris.

Dès 1912 il est très engagé politiquement et milite pour la désertion.

En 1914 il est enrôlé sur le front occidental, puis aux Balkans. Il y fera de nombreux dessins de poilus dans les tranchées.

En 1919 il épouse Suzanne, sa marraine de guerre. Il peint Paris et les débuts de l‘industrialisation.

En 1926 il est nommé enseignant des Beaux Arts à Pékin puis à Hanghzu, jusqu‘en 1930.

A leur retour en France, il revient à La Ruche à Paris, puis à Montmartre en 1932. Ils sont exclus de ce milieu en 1935 et rentrent à Dijon où il enseignera aux Beaux Arts.

Le couple habitera Couchey, puis Brochon non loin de Dijon.

Il militera contre la guerre du Vietnam. Il conservera un atelier rue Musette à Dijon jusqu‘à sa mort en 1982.

A. Claudot fut une personnalité pacifiste, anticonformiste et anticléricale, révolté contre les deux guerres mondiales. Il utilise la palette de couleur pour faire exploser ses idées et ses révoltes.

Cette vie hors du commun, qui a traversé le siècle avec de nombreux épisodes, est retracée dans cette exposition qui présente des oeuvres moins connues du public, de la période parisienne ou chinoise, ainsi que des dessins, lettres et témoignages.

Une belle rétrospective d‘un artiste prolixe et attachant.

                                                                 10 septembre 2021                     Marie Maire