Par Olivier Mignon, historien, guide-conférencier, diplômé de l’École du Louvre

 Au 14ème siècle, deux puissances maritimes dominent le monde et s’affrontent pour la conquête de nouvelles terres et la recherche des territoires producteurs d’une grande richesse, les épices : girofle, poivre, cardamone, … Leur puissance est telle que l’Espagne et le Portugal, s’accordent par le traité de Tordesillas en 1494 sur la répartition du monde. L’Espagne pourra exploiter l’ouest d’une ligne méridienne traversant le Brésil. Le Portugal pourra conquérir l’est de cette ligne.

Un marin portugais, Fernand de Magellan, suite à un différend avec Alphonse 1er, roi du Portugal, se met au service du roi d’Espagne Charles 1er. Il lui propose d’atteindre « l’île aux épices », les îles Moluques, sur laquelle sont exploitées ces précieuses épices, mais en partant vers l’ouest conformément au traité.

Le 10 aout 1519, Magellan quitte Séville avec 5 navires et se dirige vers l’Amérique du Sud. Il découvre « le chenal de tous les saints », qui portera son nom, le « détroit de Magellan », et qui lui permet de rejoindre le Pacifique. Il remontera ensuite vers Sumatra et les Philippines. Le 27 avril 1521, Magellan sera tué par les guerriers de l’île de Mactan aux Philippines.

Un seul navire et seulement 50 hommes sur les 237 du départ réussiront à rentrer en Espagne. Il sera le 1er bateau à effectuer la circumnavigation complète du globe.

Des cinq bateaux partis , seul le Victoria effectua la circumnavigation : c’était il y a 500 ans

Un grand merci à Catherine Verspieren pour avoir permis à un auditoire d’une trentaine de lycéennes et quelques époux de vivre cette histoire passionnante,  captivés par les explications de M Mignon, et de partager ensuite un cocktail remarquable.