Les sources de la bienveillance depuis le care de Carol Gilligan

« Comprendre le monde à la lumière de quelques concepts en vogue et de leurs thuriféraires » était pour 2021-2022 le fil conducteur du cercle philosophique du LCIP qui s’est terminé le mardi 12 avril par une conférence à l’Interalliée sur « Les sources de la bienveillance depuis le Care de Carol Gilligan ».

Le cercle, avant de conclure sur le thème de la bienveillance, avait déjà échangé sur :

  • « Le temps à travers François Hartog et Hartmut Rosa »
  •  «La reconnaissance avec Hegel relu par Axel Honneth »
  • « Le progrès en compagnie de Pascal Chabot et Michael Fössel »

Présentée brillamment par Catherine Blondel, le thème de la bienveillance nous a ouvert des pistes de réflexions sur une perspective historique et sociale de la place particulière de la femme dans la bienveillance y compris dans le monde du travail.  Les quelques lignes de cet article ne permettent pas de couvrir l’exposé érudit de Catherine Blondel mais je partage avec vous sa recommandation « si vous ne devez ne lire qu’un livre », lisez l’éthique du care de Fabienne Bruyère. Quelques mots sur la conférencière, Catherine Blondel, qui a la gentillesse d’animer ce cercle pour notre club. Spécialiste des sciences humaines, normalienne (Philosophie et Sciences Sociales), agrégée de philosophie et diplômée de l’ESCP, Catherine conseille depuis de nombreuses années les dirigeants d’entreprise tout au long de leurs carrières. Elle a aussi créé de nombreux séminaires pour le développement des femmes à responsabilités dont « L’école des femmes »  ou « Femmes de tête ». Nous lui sommes reconnaissants de nous accompagner dans ces réflexions exigeantes et stimulantes.


CONFERENCE AVEC JEAN-FRANCOIS CLERVOY

MARDI 11 JANVIER 2022

Cette conférence nous a fait découvrir les caractéristiques du voyage spatial :

La puissance phénoménale des moteurs au décollage, l’impesanteur, le ciel noir en plein jour, la beauté et la puissance de la Terre.

Elle a aussi mis en avant les questions sur le travail dans un véhicule spatial très complexe : l’esprit d’équipe, les opérations robotiques, les sorties dans l’espace, la gestion des pannes, le risque, les aspects médicaux.

L’espace est un domaine d’excellence qui, par ses défis, force le savoir humain à se surpasser. Son exploration nécessite l’engagement des meilleurs ingénieurs et scientifiques.

L’organisation de la vie à bord : du camping en impesanteur, dormir, manger, se laver, se détendre et gérer des centaines d’objets chaque jour, un challenge quotidien.

Quels vont être les projets futurs ? : le tourisme spatial, ainsi que les vols paraboliques en apesanteur de l’avion AirZeroG.

Notre planète est elle-même un véritable vaisseau spatial en soi que l’homme se doit de bien gérer pour qu’elle puisse le transporter très loin.


LE ROLE DES FEMMES DANS LA GUERRE

/

Le 28 octobre

Nous avons assisté avec intérêt à la conférence donnée par notre amie Dominique Ciavatti, membre du club de Paris sur le sujet passionnant du rôle des femmes dans la guerre et dans le maintien de la paix

Cette conférence zoom a réuni 50 lycéennes et quelques-unes de leurs amies

Il est vrai que Dominique a suivi un parcours hors du commun, Juriste de formation, elle a été successivement haut fonctionnaire au Ministère de la justice, Directrice de prison, Consultante au sein d’organisations internationales, engagements associatifs dans le domaine du handicap….

Après s’être interrogée sur l’origine de la guerre : est-ce comme le disait Jean Giraudoux, « pour y être sans les femmes, entre hommes », ou bien la guerre est-elle inéluctable quand on prend en considération l’instinct de prédation, quasi hormonal des hommes ?

Nous ne répondrons pas à cette question, mais nous constaterons que les femmes ont toujours payé un lourd tribut au moment des conflits : devant subvenir aux besoins de leurs enfants et des personnes âgées, tout en devant faire tourner à minima l’économie et en subissant des dommages collatéraux.

Dans les conflits récents et actuels les femmes n’hésitent pas néanmoins à prendre elles- mêmes les armes (Tamouls, Kurdes…)

La définition de la paix évolue également puisqu’on y inclut dorénavant les conditions de vie économiques et sociales.

Dominique nous a ensuite rappelé le rôle d‘Eleanor Roosevelt dans la rédaction de la déclaration universelle des droits de l’Homme.

Puis elle a insisté sur le rôle à l’OTAN, de deux femmes norvégiennes Générales responsables de mission du maintien de la paix en Afrique et à Chypre, tout en regrettant la définition de l’OTAN des conflits qui n’inclut pas les guerres civiles.

La conférence a été suivie de nombreuses questions

Isabelle Marx