"Nathalie Lemel ,une bretonne sur les barricades de la Commune" par MICHELLE LE GREN -BRIEUC

Michelle Le Gren-Brieuc, membre du Lyceum club de Bretagne nord et auteure-conférencière, récompensée par de nombreux prix littéraires, vient de faire paraître son dernier livre, « Nathalie Lemel, une Bretonne sur les barricades de la Commune ».

Le travail de Michelle met une nouvelle fois en lumière le destin hors du commun d’une femme, considérée comme une des pionnières du féminisme. Nathalie Lemel s’est en effet battue pour le principe de l’égalité entre les hommes et les femmes dans cette période tourmentée durant laquelle Napoléon III et le Baron Haussmann ont dessiné notre capitale française.

Michelle explore le parcours d’une femme au caractère libre et puissant, forgeant son identité féministe dans un contexte révolutionnaire.

Michelle Le Gren-Brieuc est sociétaire de la Société des Gens de Lettres et membre de l’Académie des Arts, Sciences et Lettres (Paris).

Il sera possible de retrouver Michelle, pour l’entendre évoquer le destin de Nathalie Lemel, le mardi 20 septembre à 19H en rencontre littéraire à la Bibliothèque Valeyre, rue de Rochechouart, Paris 9e.


PRÉ ET POST CONGRÈS RABAT 

PRE ET POST CONGRÈS RABAT 

FES,MEKNÈS

 Autour de cette rencontre, un riche programme de découvertes du patrimoine marocain a été proposé.

Tout d’abord, en déambulant dans les anciennes villes impériales de Fès et Meknès, au fil des dédales des médinas pleines de charme, d’odeurs et de couleurs.

Un déjeuner dans l’ancienne résidence du Maréchal Lyautey nous a offert une parenthèse sur les toits et nous avons commencé à nous laisser rattraper par un rythme différent.

 

 

Nous découvrons les évolutions et influences successives qui ont écrit l’histoire de ces villes. Nous nous émerveillons à Fès devant la Mosquée universitaire Quaraouiyine , fondée au IXe siècle, considérée comme la plus ancienne université et dont le rayonnement spirituel et intellectuel reste emblématique.



Le Château Roslane nous offre un cadre bucolique paradisiaque avant l’installation à l’Hôtel Tour Hassan Palace à Rabat.


RABAT

 Parallèlement se font les visites de la kasbah des Oudayas , de la Médersa de Salé, de la Médina andalouse, autant de lieux chargés d’histoire, souvent en cours de restauration grâce au soutien actif de l’Unesco dans la remise en valeur de ce patrimoine millénaire.


 

 



MARRAKECH


Le lendemain de la soirée de gala, nous prenons le chemin du désert d’Agafay, à une trentaine de kilomètres au sud de Marrakech pour y passer la nuit au milieu d’une surprenante oasis parsemée de tentes dont le confort est anachronique. Une tempête de sable nous empêchera malheureusement de dîner à la belle étoile mais nous aurons le bonheur du réveil au milieu des dunes blanches.


Notre arrivée à Marrakech se fait au milieu des palmiers centenaires d’un imposant hôtel.

Au cours des deux jours suivants, nous découvrons l’immersion dans les souks et leur dédale de stands et de tentations, la surabondance de couleurs et odeurs sur la mythique place Djemaa el Fna, le Musée Yves Saint Laurent et les jardins de Majorelle, le Palais Bahia.


 

C’est ensuite à l’extérieur de Marrakech que nous poursuivons nos visites : celle du Jardin ANIMA, créé par André Heller, lieu magique, source d’émerveillement à chaque entrelacs de mise en scène végétale, lieu d’apaisement.


 

Changement de décor ensuite avec la montée vers le restaurant face à l’Atlas qu’un malencontreux brouillard nous empêchera de contempler comme espéré. Nous visitons ensuite une coopérative féminine de production d’huile d’argan.

Nous dînons dans le somptueux Palais Gharnata dont l’atmosphère nous rappelle les Mille et une nuits au détour de ruelles bien peu annonciatrices d’un endroit aussi envoûtant. Un cadre exceptionnel pour fêter l’anniversaire de notre Présidente internationale !


 

Les visites organisées trouvent un prolongement avec les escapades de chacun, comme le passage dans le somptueux et mythique Hôtel de la Mamounia, dont les salons feutrés sont une ode à l’art oriental et les interminables jardins composés d’oliviers, de palmiers, de pins d’Alep, de bougainvillées et de cactus , entretenus par 70 jardiniers laissent entrevoir le minaret voisin de la Koutoubia et les sommets enneigés de l’Atlas.

Le séjour se termine, les retours vers les pays respectifs se font de différents aéroports.

Encore une fois, au-delà des plaisirs procurés par toutes ces découvertes, c’est d’abord celui de la rencontre qui aura procuré à chacun le plus grand bonheur. Celui d’avoir été accueilli par nos amies marocaines avec chaleur et la fierté de nous offrir leur patrimoine à découvrir, celui d’avoir croisé des membres de pays autres.

                                                                                                Isabelle Bertrand


 CREATION D'UN MECENAT AU SEIN DE L'ECOLE DU LOUVRE

Afin d’honorer sa vocation de promotion de la Culture et du Savoir, le Lyceum Club International (LCI) met régulièrement en place des mécénats ou actions de soutien auprès des institutions concernées.

C’est aux côtés de l’Ecole du Louvre, installée dans les murs du Palais du Louvre, à Paris, que la Fédération Française du LCI vient d’intaurer un mécénat annuel, pour une durée minimale de trois ans. Notre volonté de soutien coïncide avec le projet de développement de l’Ecole, à savoir favoriser l’égalité d’accès à son enseignement supérieur et à la recherche en Histoire de l’Art, et à la réussite pour tous.

Les élèves de l’Ecole, sélectionnés par un exigeant examen d’entrée ou sur dossiers, peuvent malgré leurs efforts, leur profil d’excellence, rencontrer des difficultés matérielles qui risquent de faire obstacle à leur réussite. L’Ecole est très attentive à cette dimension humaine.

C’est donc très naturellement que s’est fait le choix de notre Association de se positionner auprès de ces étudiants, dont 60 % sont issus des régions, sous la forme d’une bourse d’études et de recherche sur un thème et selon des critères définis en accord avec les responsables de l’Ecole.

Une bourse annuelle de 3000 € sera attribuée après appel à candidatures et sélection par une Commission, en partenariat avec le Bureau de la Fédération Française du Lyceum Club International.

Le lauréat viendra présenter son travail de recherche lors de l’assemblée générale annuelle de la Fédération.

Je remercie Pauline Llopis, responsable du Mécénat au sein de l’Ecole du Louvre, pour nos échanges chaleureux et constructifs, et je suis heureuse que le Lyceum Club International, au travers de ce mécénat de Fédération Nationale, puisse remplir ainsi pleinement sa vocation aux côtés d’étudiants qui seront demain les acteurs de la vie culturelle de notre pays.

Isabelle Bertrand

   Présidente de la FFLCI